Page:Freud - La Psychopathologie de la vie quotidienne, 1922, trad. Jankélévitch.djvu/137

From Wikisource
Jump to navigation Jump to search
This page has been proofread.



CHAPITRE VI

ERREURS DE LECTURE ET D’ÉCRITURE


Il existe, entre les lapsus, d’une part, les erreurs de lecture et d’écriture, d’autre part, une affinité telle que les points de vue adoptés et les remarques formulées concernant les premiers s’appliquent parfaitement à ces dernières. Aussi me bornerai-je à rapporter quelques exemples de ces erreurs, soigneusement analysés, sans embrasser l’ensemble des phénomènes.


A. Erreurs de lecture

a) Je feuillette au café un numéro des Leipziger Illustrierte, que je tiens obliquement devant moi, et je lis au-dessous d’une image couvrant une page entière la légende suivante : « Un mariage dans l’Odyssée (IN DER ODYSSEE) ». Intrigué et étonné, je rapproche la revue et je corrige : « Un mariage sur la Baltique (AN DER OSTSEE). ». Comment ai-je pu commettre cette absurde erreur ? Je pense aussitôt à un livre de Ruth « Recherches expérimentales sur les fantômes musicaux, etc. », qui m’avait beaucoup intéressé ces derniers temps, parce qu’il touche aux problèmes psychologiques dont je m’occupe. L’auteur annonce la publication d’un livre qui aura pour titre : Analyse et lois fondamentales des phénomènes relatifs aux rêves. Rien d’étonnant si, venant de publier une «Science des rêves », j’attends avec la plus grande impatience la parution du livre annoncé par Ruth. Dans la table des matières de son