Page:Freud - La Psychopathologie de la vie quotidienne, 1922, trad. Jankélévitch.djvu/136

From Wikisource
Jump to navigation Jump to search
This page has not been proofread.


et le renoncement à toute liaison amoureuse.

« Cette fois encore, elle se donnait une peine inouïe pour éviter à sa fille, avec laquelle elle se proposait de faire une visite, tout prétexte de mauvaise humour; et l’on sait ce que cela représente de patience et de dévouement, lorsqu’il s’agit d’une démence précoce, et combien de mouvements de révolte il faut réprimer pour ne pas faillir à la tâche.

« Le sens du lapsus dont nous nous occupons serait donc celui-ci :

« Que l’oncle meure, que les enfants anormaux meurent (bref, que toute la famille anormale disparaisse), mais que j’hérite de leur argent.

« Cet acte manqué présente, à mon avis, certains caractères qu’on ne retrouve pas souvent dans la structure d’un lapsus, à savoir :

1º L’existence de deux déterminantes, condensées en un seul élément.

2º L’existence de ces deux déterminantes se reflète dans le dédoublement du lapsus (douze ongles, douze doigts).

3º Une des significations du chiffre douze, à savoir l’idée des douze doigts exprimant l’état anormal des enfants, correspond à une représentation indirecte; l’anomalie psychique est représentée ici par une anomalie physique, le supérieur par l’inférieur.