Page:Arthur Hespel - L’émancipatieon des feimmes, 1901.djvu/33

From Wikisource
Jump to navigation Jump to search
This page has not been proofread.


— 32 —


JOSEPH (allumant un bougeoir)

Alors si Monsieur veut se donner la peine de monter.

JAMES

Passez devant môa, garçconne, et montrez le route.

JOSEPH (montant)

Vous pouvez vous rendre compte que l'hôtel est très bien tenu.

JAMES

Je avais jamais dit la contraire.

JOSEPH (arrivé avec James au 1er)

Si Monsieur veut voir cette chambre (i' ouvre l' n°8 et i's rintent).

JAMES (aprés ein quéop d'wel)

Yes, garconne, elle plaisait bien à môa ; combien pour le nuit.

JOSEPH

Avec le service de la chambre, trois francs.

JAMES

Ce était trop cher, je volais pas payes trois francs pour coucher môa.

JOSEPH

Nous avons à meilleur compte, un peu moins confortable.

JAMES

Et qui coûtait combien,

JOSEPH

Deux francs service comprit.

JAMES

Ce était le prix que je volais mettre, yes, si vo volez montrer à môa cette chambre.

JOSEPH

Mais certainement, Monsieur, (sortant du n° 8) par ici (ouvrant le n° 6) si Monsieur veut voir.

I' rintent au n° 6).
Scène II
BUNIOL, FERNAND, ALBERT, OCTAVIE, GABRIELLE, PALMYRE
(I's rintent tous les six bras d'sus bras d'sous, les héommes portent chaquein eine valisse).