Page:Arthur Hespel - L’émancipatieon des feimmes, 1901.djvu/32

From Wikisource
Jump to navigation Jump to search
This page has not been proofread.


DEUXIÈME AQUE
——

L' théâte orprésinte : Ein restaurant; des tables avec kéyaires droite et géauche, l' comptoir rich'mint garni, au féond côté gardin, l' féond du restaurant est divisé in trois parties à peu prés égales, les pannéeaux cour et gardin forme cloiséon à hauteur de 2 mètres; l' mitant ch'est l' couloir qui conduit à l'cour, dins s' couloir on véot l'escalier qui méonte au 1er, l' premier est égal'mint divisé in trois, eine champe côté cour et eine côté gardin, l' palier au mitant des deux champes, su' c’ palier on véot acore deux éautes portes d’ champes, l'intrée du restaurant côté cour. Eine console au pied d' l'escalier avec 4 bougoirs. Côté gardin eine porte qui conduit à l' salle à minger. L' champe côté gardin porte n° 2, in face n° 8, les champes du féond 4 et 6. Les champes 2 et 8 séont bin garnies.


Scène I
JAMES, JOSEPH
(Au l'ver du ridéeau, James assis à l première table côté
gardin, finit ein r'pas in consultant s' facture; Joseph
est tout prés d' li).
JAMES

Ce était pas cher, garçonne, et si je étais sûr de trouver ici un bon lit pour coucher môa, je logerais volontiers dans le maison.

JOSEPH

Dans un hôtel de premier ordre comme celui-ci, nous ne craîgnions pas les récriminations des voyageurs; et si Monsieur veut passer la nuit dans une des chambres de l'hôtel, je puis lui affirmer qu'il reposera convenablement.

JAMES (lui donnant une pièce)

Tenez, garconne, payez votre patron et gardez pour vô le reste.

JOSEPH (prenant la pièce)

Merci, Monsieur ;... Monsieur veut-il voir le confort de nos chambres, peut-être Monsieur se déciderait-il à en retenir une pour la nuit.

JAMES

Je avais l'intentionne de faire à vô cette demande.