Page:Arthur Hespel - L’émancipatieon des feimmes, 1901.djvu/12

From Wikisource
Jump to navigation Jump to search
This page has not been proofread.


—— 11 ——


BUNIOL

Pa'c’ que chà n' me fét ni fréod ni quéaud; v'là deux ans qu'i m' traite et je n’ véos pos d' cang'mint.

GABRIELLE

N' dites pos chà, monéonque;... avant vous étiez pris régulièr'mint tous les méos et asteur cha vous r'vient pus rar’mint.

BUNIOL

Ch'est vrai, més quand chà m' prind, cha m’ dure des huit jours intiers, et ces souflrances-là, chà m’ vielli avant l'âche.

GABRIELLE

Vous n'avez pos à vous plainte, pour vos chinquante-chinq ans, vous êtes bin intier

BUNIOL

Chinquante-quate s’i'-vous-plét;... més jvoudréos m' faire quitte de mes douleurs, pou’ n'in paraîte que quarante si ch'est possible.

GABRIELLE

Ch’ n’est pos qu’ vous cach'riez à vous rajeunir.

BUNIOL

Et pourquoi pos; du reste téôt ou tard féaut tout d' méme que j'vous l’diche;.. j' suis décidé à m' marier.

GABRIELLE (sésie)

Et bé, in v'là eine raite!...

BUNIOL

Més pos tant qu' chà, et j' n’invinte pos eine nouvieauté.

GABRIELLE

Néon, bin sûr;... et pour mi vous pouvez faire à vot’ mote, j' n'ai pos d’ consel à vous donner là-d'sus.

BUNIOL

J'aréos pét-ète dû in parler à Fernand; li qui étéot m' seul héritier;... més rien n’ dit qu'il y perd'ra, je n' mari pos eine pétite jeunesse et j' peux acore printe certains arring'mints.

GABRIELLE

Croyez bin, monéonque, que ch' n'est pos chà qui nous inquiète et j' vas vous in donner eine preufe, in vous souangniant au père des pouces ;... j'ai d'puis longtemps étudié sérieus'mint vot’ maladie et à m' mote que j’ vous ai trouvé ein r'mête.