Page:Arthur Hespel - L’émancipatieon des feimmes, 1901.djvu/10

From Wikisource
Jump to navigation Jump to search
This page has not been proofread.


—— 9 ——

FERNAND

Je n' dis pos que l' professiéon d’ méd'cin n'est pos respectable pour ein héomme; més pour eine feimme!...

GABRIELLE

J' voudréos bin savoir queulle différince que vous trouvez intre ein héomme et eine feimme méd'cin.

FERNAND

Vous n'allez pos m’ dire que dins certain cas, ch'est eine professiéon bin morale pour eine feimme.

GABRIELLE

Tand qu'à chà ch'est l' même pour ein héomme, c’ qui n'est pos morale pour l'ein n' l'est pos pour l'éaute.

FERNAND

Ch'est-à-dire qu’ein héomme n'est pos si suceptible qu'eine feimme.

GABRIELLE

Dins queu’ cas, s'i'-vous-plét.

FERNAND

Ténez sans vouloir printe l'extrême, vous traitez par l'oscultatiéon; supposéons qu'ein héomme vient s' plainte de douleur interne et d' crampe d'estomac.

GABRIELLE

Soit, supposéons cha.

FERNAND

Vous allez li dire déshabillez vous; ch'est-i' conv'nable.

GABRIELLE

I' a autant à printe qu'à rinte, et ch’ n'est pos pus modeste pour ein héomme de dire à eine feimme, défaites vot' fichu et vot’ corsache; quand i' n'in d'mante pos davantache; j'in sés eine séquoi, j'ai passé par là.

FERNAND

Infin, j' soutiens qu'i’ n'est pos si dang'reux pour ein héomme de vir eine feimme in d'mi déshabillier, que pour eine feimme;...

GABRIELLE (li copant l' parole)

De vir ein héomme in manche de qu'mise;... j' vous véos bin tous les jours dins ein acoutremint pir que chà, et vous savez l'effet qu’ vous m' faites.