Page:Freud - La Psychopathologie de la vie quotidienne, 1922, trad. Jankélévitch.djvu/37

From Wikisource
Jump to navigation Jump to search
This page has been proofread.


d’une blanche couverture[1]. » Un pareil oubli dans un vers si connu m’a paru étonnant, et j’ai prié le sujet de reproduire librement tout ce qui lui passerait par la tête en rapport avec ces mots : « d’une blanche couverture ». Il en résulta la série suivante — À propos de couverture blanche, on pense à un linceul — à une toile avec laquelle on recouvre un mort — (pause) — et maintenant je pense à un ami cher — son frère vient de mourir subitement — il paraît qu’il est mort d’une attaque d’apoplexie — il avait d’ailleurs, lui aussi, une forte corpulence — mon ami a la même constitution et j’ai déjà pensé qu’il pourrait bien mourir de la même façon — il se donne probablement peu de mouvement — lorsque j’ai appris la mort, je suis devenu subitement anxieux, j’ai peur de mourir d’un accident semblable, car nous avons tous dans notre famille une tendance à l’embonpoint, et mon grand-père est mort, lui aussi, d’une attaque ; je me trouve trop gros et j’ai commencé ces jours derniers une cure d’amaigrissement.

Le monsieur, ajoute M. Jung, s’est ainsi, sans s’en rendre compte, identifié avec le pin entouré d’un linceul blanc.

L’exemple suivant, dont je suis redevable à mon ami S. Ferenczi, de Budapest, se rapporte, non, comme les précédents, à des phrases empruntées à des poètes, mais au propre discours du sujet. Cet exemple nous met en présence d’un de ces cas, qui ne sont d’ailleurs pas très fréquents, où l’oubli se met au service de notre prudence, lorsque nous sommes sur le point de succomber à un désir impulsif. L’acte manqué acquiert alors la valeur d’une fonction utile. Une fois dégrisés, nous approuvons ce mouvement

  1. Voici la reconstitution de la strophe entière :

    Ein Fichtenbaum steht einsam
    Im Norden auf kahler Höh !
    Ihn schläfert ; mit weisser Deeke
    Umhüllen ihn Eis und Schnee.

    Un pin se dresse solitaire
    Dans le Nord, sur une hauteur dénudée.
    Il a sommeil ; d'une blanche couverture
    L'enveloppent la glace et la neige.

    N d. T.