Page:Freud - La Psychopathologie de la vie quotidienne, 1922, trad. Jankélévitch.djvu/333

From Wikisource
Jump to navigation Jump to search
This page has not been proofread.


avec le projet comme tel, auquel elle ne se rattache qu’en vertu d’une association purement extérieure.

Le même conflit caractérise le phénomène de la méprise. L’impulsion qui se manifeste par le trouble de l’action est souvent une contre-impulsion; mais plus souvent encore il s’agit d’une impulsion tout à fait étrangère, qui profite seulement de l’occasion pour se manifester, lors de l’accomplissement de l’acte, en troublant ce dernier. Les cas où les troubles résultent d’une contradiction interne sont les plus importants et se rapportent également à des actes plus importants.

Enfin, dans les actes symptomatiques et accidentels, le conflit intérieur joue un rôle de plus en plus effacé. Ces manifestations, auxquelles la conscience attache une importance insignifiante, lorsqu’elles ne lui échappent pas tout à fait, servent ainsi à exprimer les tendances inconscientes ou refoulées les plus variées; elles constituent le plus souvent une représentation symbolique de rêves et de désirs.

En réponse à la première question concernant l’origine des idées et des tendances qui s’expriment dans les actes manqués, on peut dire que dans une certaine catégorie de cas les idées perturbatrices viennent des tendances. Égoïsme, jalousie, hostilité, tous les sentiments et toutes les impulsions comprimés par l’éducation morale, utilisent souvent chez l’homme le chemin qui aboutit à l’acte manqué, pour manifester d’une façon ou d’une autre leur puissance incontestable, mais non reconnue par les instances psychiques supérieures. Cette liberté tacitement accordée aux actes manqués et accidentels correspond pour une bonne part à une tolérance commode à l’égard de ce qui est immoral. Parmi ces tendances refoulées, les courants sexuels jouent un rôle qui est loin d’être négligeable. Si, dans les exemples que j’ai cités au cours de cet ouvrage, l’analyse n’a réussi à dégager le facteur sexuel que dans quelques cas très rares,