Page:Freud - La Psychopathologie de la vie quotidienne, 1922, trad. Jankélévitch.djvu/292

From Wikisource
Jump to navigation Jump to search
This page has not been proofread.


les actes manqués simples. Mais les changements de forme qu’affecte l’acte manqué pour aboutir au même résultat sont l’expression plastique d’une volonté qui tend vers un but déterminé et fournissent un argument de plus et beaucoup plus sérieux contre la conception qui ne voit dans l’acte manqué qu’un fait accidentel, n’ayant pas besoin d’explication. Ce qui frappe encore dans ces cas, c’est l’impuissance dans laquelle on se trouve pour neutraliser le résultat d’un acte manqué, en lui opposant un projet conscient. Malgré tous ses efforts, mon ami ne réussit pas à assister à une séance de son comité, et malgré toute sa bonne volonté la belle-sœur du peintre est incapable de se séparer de la médaille. L’inconscient qui s’oppose à ces projets et desseins conscients finit par se trouver une issue, alors qu’on croit lui avoir barré tous les chemins. Pour se rendre maître du motif inconscient, il faut, en effet, quelques chose de plus qu’un contre-projet conscient : il faut une opération psychique qui fasse entrer cet inconscient dans la sphère de la conscience.