Page:Freud - La Psychopathologie de la vie quotidienne, 1922, trad. Jankélévitch.djvu/276

From Wikisource
Jump to navigation Jump to search
This page has not been proofread.


elle -observation qui exprime, d’une part, un certain regret et, d’autre part, une allusion transparente à une jeune fille que nous connaissons tous deux et à laquelle j’ai l’habitude de prêter une plus grande attention. – Je comprends sans peine. Au cours de notre conversation ultérieure, je me fais reprendre (chose pénible) à plusieurs à reprises par ma voisine, que je m’obstine à appeler du nom de la jeune fille qu’elle considère, non sans raison, comme son heureuse rivale. »

g) Je range encore parmi les « erreurs » l’événement suivant, d’un caractère plus sérieux, qui m’a été raconté par un témoin oculaire. Une dame passe la soirée à la campagne, avec son mari et en compagnie de deux étrangers. Un de ces étrangers est son ami intime, ce que tout le monde ignore et doit ignorer. Les deux amis accompagnent le couple presque devant la maison. En attendant que la porte s’ouvre, le mari et la femme prennent congé des amis. La dame se penche vers l’un des étrangers, lui tend la main et lui dit quelques mots aimables. Puis, elle prend le bras de l’autre (qui était son amant) et se tourne vers son mari, comme voulant prendre congé de lui. Le mari accepte la plaisanterie, enlève son chapeau et dit avec une politesse exagérée : « Je vous baise la main, chère Madame. » La femme effrayée, lâche le bras de son amant et a encore le temps de s’écrier, avant que le mari soit revenu : « Mon Dieu, quelle aventure! » Le mari était de ceux qui considèrent l’infidélité de leur femme comme une chose absolument impossible. Il avait juré à plusieurs reprises que si jamais sa femme le trompait, plus d’une vie serait en danger. Il avait donc les plus fortes raisons de ne pas comprendre la provocation qu’impliquait l’erreur de sa femme.

h) Voici une erreur d’un de mes patients et qui, en se reproduisant, s’est transformée en une erreur opposée. Elle est particulièrement instructive. Un jeune homme exagérément indécis finit, après de longues