Page:Freud - La Psychopathologie de la vie quotidienne, 1922, trad. Jankélévitch.djvu/277

From Wikisource
Jump to navigation Jump to search
This page has not been proofread.


luttes intérieures, par se décider à promettre le mariage à la jeune fille qu’il aime et qui J’aime depuis longtemps. Après avoir accompagné sa fiancée, il monte, tout rayonnant de bonheur, dans un tramway et demande à la receveuse... deux billets. Six mois plus tard, nous le retrouvons marié, mais son bonheur conjugal laisse encore à désirer. Il se demande s’il a bien fait de se marier, regrette les relations amicales de jadis, a toutes sortes de reproches à adresser à ses beaux-parents. Un soir, après avoir été chercher sa femme chez les beaux-parents, il monte avec elle dans un tramway et se contente de demander à la receveuse... un billet.

i) M.Maeder nous montre, par un joli exemple (« Nouvelles contributions, etc.», Arch. de Psychol, VI, 1908),comment un désir réprimé à contre-cœur peut être satisfait à l’aide d’une «erreur ». Un collègue voulait profiter tranquillement d’un jour de congé; il lui fallait cependant faire une visite à Lucerne, qui ne l’enchantait pas outre mesure; il hésite longtemps et se décide enfin à partir. Pour se distraire, il lit les journaux pendant le trajet Zurich-Arth-Goldau change de train à cette dernière station et continue sa lecture. En cours de route, le contrôleur lui apprend qu’il n’a pas pris le train qu’il fallait, qu’il est monté dans celui qui revenait de Goldau à Zurich, alors que son billet était pour Lucerne.

j) Le Dr V. Tausk oublie, sous le titre « Fausse direction »(Intern. Zeitchr. f. Psychoanal., IV, 1916-1917), le cas d’une tentative analogue, bien que moins réussie, de satisfaire un désir réprimé par le même mécanisme de l’erreur.

« J’arrivai à Vienne en permission, venant du front. Un ancien malade ayant appris ma présence me fit prier de venir le voir, car il était alité. Je fis droit à son désir et passai deux heures auprès de lui. Au moment de mon départ, le malade me demanda ce qu’il me devait. «Je suis en permission et n’exerce pas. Considérez ma visite comme un service d’ami. »