Page:Freud - La Psychopathologie de la vie quotidienne, 1922, trad. Jankélévitch.djvu/164

From Wikisource
Jump to navigation Jump to search
This page has not been proofread.


qui se produisent lorsqu’on écrit ou copie, c’est-à-dire les cas dits de persévération, ne sont pas non plus dépourvus de signification. Lorsque l’écrivain répète un mot qu’il a déjà écrit, il montre par là-même qu’il lui est difficile de se séparer de ce mot, que dans la phrase où figure ce mot il aurait pu dire davantage, mais qu’il a omis de le faire, et ainsi de suite. Chez le copiste, la « persévération » semble remplacer l’expression : « et moi aussi ». J’ai eu l’occasion de lire de longues expertises médico-légales qui présentaient des « persévérations » aux passages les plus caractéristiques; et j’étais chaque fois tenté d’expliquer ces « persévérations » par la contrariété que devait éprouver le copiste du fait du rôle impersonnel qui lui était dévolu : on aurait dit qu’il voulait chaque fois ajouter ce commentaire : « c’est tout à fait mon cas » ou : « tout à fait comme chez nous ».

Rien ne nous empêche d’étendre notre explication et de considérer les erreurs typographiques comme des lapsus calami du compositeur, aussi bien motivés que les erreurs d’écriture proprement dites. Je ne me suis pas donné la peine d’établir une liste systématique de ces actes manqués; mais je suis certain qu’une telle liste, si elle existait, serait amusante et instructive. Dans son travail, déjà mentionné à plusieurs reprises ici, M. Jones a consacré un paragraphe spécial aux Misprints (erreurs typographiques). Les déformations des textes télégraphiques peuvent, elles aussi, n’être dans certains cas que des lapsus commis par le télégraphiste. Je reçois pendant les vacances un télégramme de mon éditeur dont le texte m’est incompréhensible. Il y est dit : « VorRÄTE erhalten, EinLADUNG X. dringend. » (Réserves reçues, Invitation X. urgente). C’est le nom X. qui m’a fourni la clef de l’énigme. X. était l’auteur pour le livre duquel je devais écrire une introduction (EinLEITUNG, et non EinLADIJNG). Il m’a fallu me rappeler ensuite que j’avais, quelques jours auparavant, expédié au