Page:Arthur Hespel - L’émancipatieon des feimmes, 1901.djvu/29

From Wikisource
Jump to navigation Jump to search
This page has not been proofread.


— 28 —
BUNIOL

Et si che n’ s'réot pos abuser d' vous, j’ vous d'mandréo bin de m' rinte c’ pétit service.

ALBERT

Ch'est d' ces plésirs qu'on n'orfuse pos.

BUNIOL

Merci, et j' vous in s'rai r'connéssant.

Scène XV
LES MÊMES, GABRIELLE, VICTORINE
(Gabrielle intre suivit d' Victorine qui porte ein platiéau
avec eien boutelle de vin, 4 verres et ein tire-bouchéons),
GABRIELLE (fésant plache su' l' table)

Mettez cha su’ ceulle table.

(Elle pose l' platiéau et sorte.)
ALBERT

Permettez (i's prind s’ capiéeau et fét caire l' boîte qu'i' ramasse).

FERNAND (à Buniol in débouchant)

J'vas vous faire goûter ein p'tit vin qui a huit ans d’ boutelle, vous m' direz c’ que vous in pinsez.

ALBERT (lisant l'inscriptiéon)

Racheine d'amour, usache s'léon l' formule.

GABRIELLE (li preinnant)

Donnez ichi, vous vous n'in avez pos b'souan.

FERNAND (versant)

Goutez-me chà, monéonque.

(I's s'approch'tent de l' table et preinnent chaquein ein verre).
BUNIOL

A la vot' et qu’ bien vous fasse.

GABRIELLE (trinquant)

A vot’ prochain mariache. (I' béotent).

ALBERT

Et ch'est pour quand c’ jour de fiête.

BUNIOL

Dins quin' jours on publi'ra nos bans et quin' jours aprés nous roul’réons in voiture.

FERNAND

I ara acore des biéaux jours pour la jeunesse.