Wikisource:Tenth Birthday/Interview/fr

From Wikisource
Jump to: navigation, search

1. Comment êtes-vous arrivé pour la première fois sur Wikisource ? Qu’est-ce qui vous y a fait entrer ?[edit]

Yann
J’ai toujours été passionné par les livres. En 2003, il y avait un débat sur l’inclusion de livres entiers dans Wikipedia, ce qui a conduit à la création d’un nouveau projet, que j'ai rejoint immédiatement.
Zyephyrus (talk)
Par hasard, séduction immédiate, proverbe Si tu veux être heureux toute ta vie fais-toi un jardin, je me disais qu’avec la retraite il était temps de s’y mettre mais je ne m’en sentais ni la capacité ni vraiment l’envie : mais dès que j’ai pénétré dans Wikisource j’ai senti que j’avais trouvé un « jardin » à la mesure de mes rêves.
Hélène
Complètement par hasard : je suis bibliothécaire, je lis beaucoup, et en 2010, je me suis offert une liseuse pour mon anniversaire. Je cherchais des textes en ligne à mettre sur ma liseuse — Gutenberg était surtout en anglais… J’ai découvert ce site où on pouvait soi-même contribuer, et j’ai trouvé ça génial…
Au début, j’ai eu du mal à m’habituer aux outils, mais ils se sont rapidement améliorés grâce à des programmeurs amicaux et efficaces… et j’ai adoré pouvoir butiner d’un roman à un livre scientifique, une revue, améliorer la présentation, lire des poèmes jusqu’à plus soif, etc.
Le ciel est par dessus le toit
En 2006 Je cherchais désespérément le livre Ève de Ch. Péguy, sans le trouver, j'ai fini par acheter la pléiade où il se trouvait, et j'ai commencé à le recopier sur un traitement de texte pour mon usage personnel, mais je voulais faire partager ma découverte alors j'ai cherché un site qui pouvait l'accueillir et wikisource m'a ouvert les bras en 2007.
Acélan
Je ne me rappelle plus très bien. Il me semble que c’est en contribuant à Wikipédia, où je participais en tant que Wikignome. J’ai trouvé cet outil particulièrement intéressant, parce que j’ai depuis toujours une passion pour la lecture, et que les textes que l’on trouvait ici et là sur le net comportaient fréquemment des erreurs, qu’il était difficile voire impossible de corriger.
VIGNERON
Selon les historiques, je suis arrivé en 2006 mais je ne me souviens plus des raisons exactes, probablement pour me changer l’esprit de wikipédia. J’ai commencé par l’Iliade parce que j’aime cet ouvrage.

2. Que faites-vous, qu’avez-vous fait sur Wikisource ?[edit]

Yann
Malgré une implication sur une longue durée, je n’ai pas complété beaucoup de livres. Je travaille dans plusieurs langues, principalement en français, en anglais, en sanskrit, et quelques contributions en hindi et en gujarati. Je fais beaucoup de travail sur les métadonnées (création et importation de fichiers DJVU, création de pages d’auteurs, d’index et de portails). Mon domaine d’intérêt comprend la littérature et les langues indiennes, Gandhi, Léon Tolstoï, John Ruskin, Romain Rolland. Mon travail a aussi été de lier et copier vers et depuis Wikilivres, un site que j’ai créé en 2005 à cause des restrictions dues aux droits d’auteur sur Wikisource. Finalement, j’ai publié Rapport Brundtland en français et Brundtland Report en anglais. J'aime créer de nouveaux projets jusqu’à ce qu’ils atteignent un niveau de croisière, après quoi je passe à autre chose. ;o)
Zyephyrus (talk)
Trois niveaux, il faudrait être écrivain (ce que je n’ai pas le temps d’être) pour les décrire. En gros : développer, assurer le confort, et aussi une certaine communion dans des sortes de dialogues avec les textes, je n’ai fait que soutenir ceux qui me paraissaient contribuer à ces trois aspects.
Hélène
Au début, j’ai été attirée par le partenariat avec la BNF — puis je suis passée à d’autres livres, des revues… j’aime beaucoup relire des livres, ça me détend…
Ensuite, j’ai commencé à aider les débutants qui se débattaient avec les mêmes difficultés que j’avais au début, et j’ai été poussée à me présenter comme administratrice, et élue, ce qui m’a beaucoup surprise Mort de rire — j’essaie d’aider les autres autant que je peux, et je contribue à des travaux très variés, souvent plus ou moins par hasard…
De Wikisource, je me suis mise à contribuer aussi sur Commons et sur Wikidata, pour compléter les informations sur les auteurs.
Depuis quelques temps, j’ai un peu levé le pied, car j’ai les yeux très fatigués, mais je ne désespère pas de pouvoir reprendre plus intensivement…
Le ciel est par dessus le toit
Je me contente seulement de corriger, j'ai une préférence pour les auteurs russes, mais comme je ne suis pas le seul, je me suis pendant quelque temps fixé sur les livres courts du partenariat avec la Bnf, en particulier sur les oeuvres de Tamizey de Larroque ou je découvre l'histoire du Bordelais, région que je ne connais pas, l'avantage avec wikisource c'est que je découvre énormément d'écrivain que je ne connaissais pas.
Acélan
J’ai commencé par corriger et valider des textes déjà en place ; j’ai trouvé la syntaxe assez difficile au début, et j’ai pas mal pataugé. Mais petit à petit, au fur et à mesure que je me familiarisais avec les modèles, et que des outils étaient développés pour faciliter la correction, j’ai commencé à diversifier mes contributions.
J’ai beaucoup travaillé, en particulier, sur l’Encyclopédie, avec Phe, qui nous a bien facilité le travail en automatisant certaines tâches et en développant des gadgets ; la première étape est achevée : toutes les pages (plus de 16000) ont été relues, et les articles sont presque tous créés dans l’espace principal. Actuellement, je travaille toujours à la correction et à la validation de textes (j’en importe parfois sur Commons) ; je m’occupe également de petites corrections sur les textes déjà en place et de formatage de textes pour l’export en epub ; enfin, j’essaie d’apporter de l’aide aux nouveaux, parce que je me rappelle de mes débuts un peu difficiles.
VIGNERON
Je fais un peu de tout, beaucoup de rien. Même si ce n’est pas grand’chose, je suis assez fier du fr:portail:Rennes et d’avoir poussé à la création de la Wikisource en breton.

3. Quelle est à vos yeux la plus grande réussite de Wikisource jusqu’ici ?[edit]

Yann
Des milliers de livres sont déjà disponibles et une communauté de contributeurs ingénieux est active dans plusieurs dizaines de langues. En français, l’Encyclopédie, ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers est certainement l’un des plus gros projets à ce jour. Le système Proofreadpage créé par ThomasV est un outil indispensable.
Zyephyrus (talk)
Nous nous croyions partis pour construire la plus grande bibliothèque du monde[1] ; si on considère l’image du fameux verre à moitié plein ou à moitié vide, on a des résultats un peu fragmentaires ; je trouve cependant que c’est une très grande réussite parce que cela a eu lieu avec passion, cœur, intelligence, et tous ensemble. Tous ensemble : les contributeurs, les bibliothèques, les projets antérieurs ou externes, ceux qui construisaient ces autres bibliothèques et ces autres projets.
Hélène
La possibilité de participer à n'importe quel texte qui vous intéresse, du moment qu'il est dans le domaine public… et l'efficacité de la contribution directe et rapide entre les membres pour résoudre les problèmes…
J’adore contribuer au Dictionnaire Trévoux, et le petit groupe de fidèles qui y participe a mis en place (à 8 mains), en 2011 une procédure efficace pour aller plus vite et faciliter la contribution sur ce travail de moine copiste… (d’ailleurs, l’un de nous l’est, moine Mort de rire) — on ne s’est pas tous rencontrés, mais on a le sentiment de former un groupe amical qui se soutient et s’entraide… c’est très précieux…
Le ciel est par dessus le toit
Donner à chacun la possibilité de participer à une grande oeuvre. C'est l'un des projet les plus conviviale de wikimedia : ici pas de conflit entre personnes, oui ça existe, mais ils sont très rares, peu de votes, peu de procédures, des contributeurs toujours conviviaux. On se sent entre amis.
Acélan
La mise en place de la relecture des textes via la comparaison avec le fac-similé est une caractéristique capitale et vraiment précieuse.
VIGNERON
La quantité de contenu de qualité et tout le potentiel en attente pour le futur.

4. Quel futur voyez-vous pour Wikisource ?[edit]

Yann
Le potentiel est immense. Nous devons nous faire connaitre davantage au monde extérieur pour accroître le nombre de lecteurs et de contributeurs. Une création quasi automatique de eBooks et une interface pour portables seraient un grand pas dans cette direction. Un partenariat avec une grande bibliothèque serait aussi profitable (p.e. pour pouvoir demander de nouveaux scans).
Zyephyrus (talk)
Futur souhaité ? Futur rêvé ? Un accueil tel que tout le monde se sente bien dans la bibliothèque, et qu'aucun jargon arrogant n’en exclue ni ne rebute aucun visiteur. Ce que je vois de ce futur : quelque chose qui pourrait ressembler à la réponse 3 ci-dessus, mais peut-être réussirons-nous à faire mieux.
Hélène
J’espère qu’il va faciliter de plus en plus les contributions, qui sont toujours un peu difficiles au début — Wikisource n’est pas Wikipedia, et les outils sont plus délicats… et qu’on va atteindre de plus en plus augmenter les ouvrages du domaine public, dans toutes les langues… ce qui est la plus grande richesse de Wikisource…
Je pense que la possibilité offerte d’exporter rapidement les textes vers une liseuse, un téléphone mobile, sont des plus indiscutables, et devraient être de plus en plus déployés de manière la plus automatisée possible…
Le ciel est par dessus le toit
Le futur ? des contributeurs plus nombreux, c'est pour cela que je rêve d'une grande réflexion sur une simplification des outils, pour ceux qui maîtrise mal l'informatique.
Acélan
Le développement de l’export en epub (déjà plutôt au point) ; la facilitation de la collaboration pour les nouveaux ; une meilleure connaissance de Wikisource par le grand public.
VIGNERON
Plus d’outils (des extensions, voir pourquoi pas carrément un fork de Mediawiki) pour améliorer encore le contenu, que ce soit sa relecture (éditeur visuel, meilleur OCR, outil de repérage de fautes, etc.), sa lecture (amélioration de la lisibilité, de l’accessibilité, de la navigation, etc.), son utilisation (transclusion interprojet permettant de faire des citations par exemple sur le wiktionnaire, annotation/commentaire de textes) et sa diffusion (export multi-format automatique, ré-import des textes corriger dans les fac-similes sur Commons, etc.).

5. Un message pour la communauté des wikisourciens ?[edit]

Yann
Merci à tous les contributeurs pour l’ambiance amicale, et l’immense travail déjà accompli.
Zyephyrus (talk)
Il existe de nombreux moyens de travailler dans ce jardin et une grande variété de services à lui rendre.
Hélène
Très bon Anniversaire Wikisource !!! J’espère être encore là pour le 20, le 30e et le 50e anniversaire Clin d'œil
J’ai trouvé ici une communauté, des amis, et j’y tiens beaucoup… je sais que je peux toujours trouver quelqu’un avec qui tchatter si j’ai besoin d’aide ou d’un peu de soutien… et j’espère apporter longtemps ma petite pierre à cette communauté…
Le ciel est par dessus le toit
Un grand merci:
aux pionniers, pour ce formidable projet,
à tous ceux qui ont apporté leur petite pierre,
et à ceux soucieux de faire découvrir le domaine public.
Acélan
Merci à ceux qui ont créé ce formidable outil, à ceux qui contribuent chaque jour à l’améliorer, à tous ceux qui contribuent — le tout dans une ambiance globalement amicale et sereine.
VIGNERON
Merci et keep going, ce n’est que le début d’une longue aventure !


  1. Proposition : « Bienvenue sur la plus grande bibliothèque du monde. Wikisource est une bibliothèque numérique élaborée par des contributeurs bénévoles, et qui rassemble des textes passés dans le domaine public ou publiés sous licence libre. Vous êtes sur la page d’accueil du sous-domaine francophone, qui contient 26,896 textes de plus de 1200 auteurs. » ThomasV 5 juin 2007 à 06:17 (UTC) sur le scriptorium de Wikisource.