Page:Freud - La Psychopathologie de la vie quotidienne, 1922, trad. Jankélévitch.djvu/91

From Wikisource
Jump to navigation Jump to search
This page has been proofread.


marchand). Or la rue qui m’intéresse porte également un nom de personne : Radetzky.

k) Le cas suivant pourrait être cité plus loin, lorsque je parlerai des « erreurs », mais je le rapporte ici, car les rapports de sons qui ont déterminé le remplacement des mots, y sont particulièrement clairs. Une patiente me raconte son rêve : un enfant a résolu de se suicider en se faisant mordre par un serpent. Il réalise son dessein. Elle le voit se tordre en proie à des convulsions, etc. Elle cherche maintenant parmi les événements du jour celui auquel elle puisse rattacher ce rêve. Et voilà qu’elle se rappelle avoir assisté la veille au soir à une conférence populaire sur les premiers soins à donner en cas de morsure de serpent. Lorsque, disait le conférencier, un adulte et un enfant ont été mordus en même temps, il faut d’abord soigner la plaie de l’enfant. Elle se rappelle également les conseils du conférencier concernant le traitement. Tout dépend, disait-il, de l’espèce à laquelle appartient le serpent. Ici j’interromps la malade : — N’a-t-il pas dit que dans nos régions il y a très peu d’espèces venimeuses et quelles sont les espèces le plus à craindre? — Oui, il a parlé du serpent à sonnettes (Klapperschlange). Me voyant rire, elle s’aperçoit qu’elle a dit quelque chose d’incorrect. Mais, au lieu de corriger le nom, elle rétracte ce qu’elle vient de dire. « Il est vrai que ce serpent n’existe pas dans nos pays; c’est de la vipère qu’il a parlé. Je me demande ce qui a bien pu m’amener à parler du serpent à sonnettes. » Je crois que ce fut à la suite de l’intervention d’idées qui se sont dissimulées derrière son rêve. Le suicide par morsure de serpent ne peut-être qu’une allusion au cas de la belle Cléopâtre (en allemand Kleopatra). La grande ressemblance tonale entre les deux mots « Klapperschlange » et Kleopatra, la répétition dans les deux mots et dans le même ordre des lettres Kl…p…r et l’accentuation de la voyelle a dans les deux mots, — sont autant de