Page:Freud - La Psychopathologie de la vie quotidienne, 1922, trad. Jankélévitch.djvu/235

From Wikisource
Jump to navigation Jump to search
This page has not been proofread.


de Teddie, il siffla très doucement. Elle le regarda, sourit et, du geste maladroit de quelqu’un dont l’attention est distraite, elle lança la clef tellement haut qu’elle retomba dans les plis de la toile qui recouvrait les tréteaux. Il y avait deux minutes vingt secondes bien comptées que Tom était enfermé dans sa caisse. Personne ne le remarqua. Personne ne pouvait le remarquer. De la salle, l’illusion d’optique était telle que chacun pouvait croire que la clef était tombée dans l’eau, et le personnel du théâtre pouvait partager la même illusion, l’étoffe ayant amorti le bruit de la clef tombant sur le plancher.

« Riant, et sans perdre une seconde, Teddie enjamba le bord du bassin. Elle descendit l’échelle en riant, persuadée que Tom supporterait ce petit retard. C’est encore en riant qu’elle disparut sous les tréteaux pour y chercher la clef; ne l’ayant pas trouvée tout de suite, elle se pencha vers le devant de l’étoffe avec une mimique inimitable, avec une expression sur son visage qui voulait dire

« Oh, Jésus, quel incident fâcheux ! »

« Pendant ce temps, Tom faisait des grimaces derrière le judas, et il était visible qu’il commençait, lui aussi, à devenir inquiet. On voyait le blanc de son dentier; on le voyait se mordre les lèvres sous sa moustache blonde; on voyait les bulles qui se formaient autour de lui dans l’eau déplacée par sa respiration. C’était d’un effet comique. On avait déjà vu les mêmes bulles se former, lorsqu’il avait mangé une pomme. On voyait s’agiter et se contracter ses doigts osseux, et on riait, comme on avait déjà plus d’une fois ri, au cours de cette soirée.

Deux minutes, cinquante-huit secondes...

Trois minutes, sept secondes... douze secondes...

Bravo! Bravo! Bravo!...

« Tout à coup, il y eut un mouvement de stupéfaction dans la salle et un bruit de pieds, car les domestiques et le dompteur se mirent, eux aussi, à chercher,