Qui qui qui

From Wikisource
Jump to navigation Jump to search
Les crostillons  (1889)  by Joseph Kinable
Qui qui qui
[ 98 ]
Qui qui qui.

Air à l’ chuse.

1.

J’a l’ no d’esse todi prete
A r’çur çou qu’on m’ vout dner,
Qui ji n’ pou mâ di m’ piete
Ni fant qu’ dè raspiner.
Poquoi freu-je li haïâve ?
Estant chal à voss tâve,
Ji deut esse amistâve
Et v’ dire tot foû des dint :

respleu.

Ji n’ vou r’çur è m’ mohonne
Qui qui qui j’aîmme foir bin,[1]
Et j’ naimme qui qui qui m’ donne,
Qui qui qui n’ mi dmande rin.

[ 99 ]

2.

Si portant ji v’ s’avowe
Qui j’ sos si raspînant,
J’è n’n’è veu pleint les rowe
Qu’è l’ sont bin tot ochtant.
Kibin n’ mi fet nin rire ?
Avou tote leu manire,
Qui comme mi porit dire
Et dire tot foû des dint :
Ji n’ vou r’çur è m’ mohonne, etc.

3.

Louquiz bin l’apiscrosse,
Bon Diu sét çou qu’è nn’a ;
N’ dôreut nin meîmme ses crosse,
I wâde tot çou qu’il a.
Gros pogne et streutès poche,
Sins crainde qui l’ diale l’effoche,
I n’ prèche qui po s’ poroche,
Mais sins dire foû des dint :
Ji n’ vou r’çur è m’ mohonne, etc.

4.

Ji veu qui qui qui ç’ seuie
Cache volti ses méhin ;
Po qui sont les côp d’ gueuie ?
Mais, todi po l’ prochain.
Ci sèreut puss qui râre,
Râïant n’ pece fou di s’ châre,
Qui v’s oïéze ine avâre
Vis dire tot fou des dint :
Ji n’ vou r’çur è m’ mohonne, etc.

[ 100 ]

5.

Avez-ve mèsâhe d’ine plece
Ou bin di tot aut’ choi ?
Mostrez qu’vos savez t’esse
Tape à lâge comme on roi.
A cix qu’ vos allez veie
I l’zi fât st’à l’habeie
Stichi li tiesse et l’ peie,
Sins qu’is d’hesse fou des dint :
Ji n’ vou r’çur è m’ mohonne, etc.

6.

Avou co bin des aute
I fât esse gènèreux,
Ni jasans qu’ des crapaute
Qwand v’ s’estez t’amoureux.
Tot d’sute sins fer l’ekwance,
Vos dvez nn’avu sovenance,
Elle vis d’mandet des sance
Sins v’ dire tot fou des dint :
Ji n’ vou r’çur è m’ mohonne, etc.

7.

J’alléve dire, mais qu’ j’arrawe,
Po c’ côp chal qui c’ seuie tot,
Ji r’vairet so les frawe
Qu’ont fait fer les magot.
Ji v’ z’è diret des drole
Et ji v’ fret knohe à l’ vole
Les cix qui so m’ parole
Divrit dire fou des dint :

[ 101 ]

respleu.

Nos n’ volans t’el mohonne
Qui qui qui n’s’ aimmans bin ;
N’ n’aimmans qui qui qui donne,
Qui qui qui d’ nos d’mande rin.


  1. On pourrait à la rigueur remplacer ici les trois qui, répondant à : que celui qui, par : qui l’ci qui ; mais ce ne serait pas aussi wallon. Quand qui qui qui se traduisent par : que qui que, ils sont d’emploi forcé comme au 1er vers du 4e couplet.

    Les écrivains wallons ne parviennent pas toujours à éviter cette remarquable cacophonie, on la trouve dans plusieurs poèmes et notamment dans les Aiwes di Tongue, du chevalier Lambert de Rickman.

    E s’è ralint ossi habeie
    Qui qui qui s’fouhe del kipagneie.