Page:Léon Bernus - Les faufes dè J. Lafontaine in patoès d’Chaleroèt, 1872.djvu/26

From Wikisource
Jump to navigation Jump to search
This page has not been proofread.


LES FAUFES DE J. LAFONTAINE.



« Pou d'allé cruauder l'channe dé no zinvirons.

L'moèche grenne créche toudi rade!
— « Elle leù dit co : ça n va né bin!

Mai pusqué vo pinset, q'jé vo fout n' couyonnade,

« Co in conseye, et pou l'derrin:

« Quand vo viret pa l'channe, l'terre viette jusqu'à l'coupette,
« Et q'les tindeux prindront: Tâche, masinche, carcayette,
Pa leu tindries, miroès, baguettes dé glou,
« D'meuret à vo mogeonne, et n'mouftet né du tout.
« Ou bin canget d'payi comme elle grue et l’bégasse,

Et si vo sti trop lasse,
Ni cric ni crac, pou iesse pu sûr,
Stichet vou rade dain l'trau d'in mûr,

« Au liœu d'chouter l'aronde, qui se fiét du mau, dé l'poène,

I fieint « chirippe » tertous échenne!

1 s’d'ont mougni leu zonques, et i s'd'ont bin r'pinti!
Il'ont sintu trop taure quelle n’avet né minti :
Brammin d'ieuses, ont cheu dain l'z'atrappes!
On l’zinserre dain n'gayolle, dain l'queuwet on les tappe.




MORALE:

Nô stons comme les mouchons; no stons tertous tiestûs,
No n'v'lons chouter nulu, et fai tout à no tiesse,
No n'voéyons q'nous d malin! In conséyeu, c't'enne biesse,
Nia q'quand nos estons pris, q'no d'sons q'no né l'frons pu.




L'RAT D'MOGEONNE EIÉT L’RAT D PACHI.

(Le Rat de ville et le Rat des champs.)
In Rat d'mogeonne eiét d’euwie,
Avét sti quai l'Rat d’pachi,