Page:Léon Bernus - Les faufes dè J. Lafontaine in patoès d’Chaleroèt, 1872.djvu/167

From Wikisource
Jump to navigation Jump to search
This page has not been proofread.


LIVRE VII.


— « Sain tant vo r'tourné d'ieuses, boutét bin libéraux,
« Fiet vô loés à vô n’auche, foutét lés l'cû in haut.

Lés geins diront bravô!

N’courons né dri l’caroche, d’in nobe aristocrate,
N'pârlons né dé s'famie, dé s’nô, ou dé s’cravate,

I s’ra rade cheû dain l’flatte.

Ieuses, les roés, les curéts, s’tenne nu tertous pa l’moin,

Pou fai r’viqui leû bon vi tins;

Mai elles sont cuttes asteûre, les geins sont trop malins,

Et la d’sû : bonsoère les voësins,
C'est l fin.