Page:Léon Bernus - Les faufes dè J. Lafontaine in patoès d’Chaleroèt, 1872.djvu/11

From Wikisource
Jump to navigation Jump to search
This page has not been proofread.


BISTOQUE AU LECTEURE :

Pou l'sin qui s'eri n'saquoè, on coèt qu'ilèst d'usâche,
Qui prèsinte rade ess’live, à in haut personnâche,
Avèt dès coûps d'chapias, du bru, et du flaflas,
J'coës tous lès geins égaux! I nia né dimbarras,

Què j'feye droci ostant d'ramâches,

C'live- ci c’est pou t’tertous, comme lès oùs du paucecâche,
Ou, s’qui chaï dain l’panii, au tins d’Sint-Nicolas,

L’sin q'ça li fra plaigi m'lira!

J'ai scri pou l’bin d't'tertous, sain z'esbrouffe, sain vintrie,
J'n’ai cachi què n’saquoè : vo fai rire enne bouchie,
In d’sant dès vérités, mai, à mode dè biestrie.