Page:Joseph Modave - Pauvès dgins.djvu/3

From Wikisource
Jump to navigation Jump to search
This page has not been proofread.
PAUVÈS DGINS

PLAINTE D'HIVIÈRE








MONOLOGUE PAR J. MODAVE








C'estait eu plein hivièr, pa enn' foite et frêt' Liche.

Y djallait à pîre finte, li Sampe estait dja prîche ;
Dj'é n'allais, grignottant, malgré l'ardeur dou timps.
Oh! dj'estais bé muchpu : des l' ounes mouffes aux moins,
In paltot bé fourré ripoesait su mes spalles.
On n'sarrait trop s' kertchî, vos savos, quand y djalle.
Dj'é n'allais, comme on dit, fé m' tournée di bresseu
Paindant les pauvès dgins esposés à l' frédeu,
Quand su l'huche d'enne maujo, putôt d'enne paufe cabane
Enne gamine s' lamintait. Si p'tite cotte di bazane
Trawée par ci, par là, estait bien teune, ma foé,
Et ses p'tits pîs tout nus, estés tout vettes di frét.
Dj'é li dis qu'on n'doèt né dmérer ainsi su l'huche
Qu'on pou yesse edjalé — " Oh ! Monsieu, cwet qui s'fuche
Edjalé dissu l' reuwe oû bé l'yesse elle maujo
Pour mi c'est l' même affaire. Nos n'avons pupon d' bos
Mi mame est là su s' lé, mi pa au cabaret
Né enne crousse à croquer, nos avons foin et frè:
Et mes paufes p'tits fréres, y sont là qui breyent nu
Et qui dient-nu à m' mame qui n' voulnu né moru.
Ah ! Monsieu, allez vire l' moir sur tous les visatches. "
Puis elle si r'met à braire. — " Allons, m' ditche, dou couratche ! "
Purdant li p'tite pa l' moin, nos introns din l' maujo
Mais cwet c' qui j' wé, mon Dieu ç y m' chenne qui dji seu co.
Didin in coin à terre, dissu enne moaiche païasse
Li mére est là coutchie, on pou dire didin l' crasse ;