Page:Joseph Kinable - Les crostillons, 1889.djvu/64

From Wikisource
Jump to navigation Jump to search
This page has been proofread.

(58)

L’aiwe à l’ boque.

On pauve ovri aveut r’nettî
N’ flairante fosse à mon des rintî.
Si vite qu’il a fini s’ bèsogne,
Et tot dâboré à fer sogne,
I va dlez l’ dame qui l’a k’mandé.
— J’a fait çou qu’ vos avez d’mandé
Madame, diss-t-i, vos l’ polez veie.
— Puf ! brait l’ madame, vos dnez l’ideie
Dè rèchî, vos estez d’ gostant.
— Mande excuse, respond-i portant,
Ji veu qu’ ji v’ fais l’effet d’ine troque :
Tot m’ louquant, v’ s’avez l’aiwe à l’ boque.