Page:Jean Bury - Joyeux rèspleus, 1899.djvu/9

From Wikisource
Jump to navigation Jump to search
This page has been validated.

— 7 —

MI GALANT

Air : J’prinds çou qu’les autes ni volet nin

1

J’a st-on galant qu’m’aime comme ses oûyes
Et qui n’hante qui mi po l’joû d’hoûye,
Dèmon, savez, c’est lu qu’èl dit ;
Sins cèsse i m’èl rèpette todis.
Il est vormint bon comme dè souke,
I fondreut bin qwand c’est qu’j’èl louque ;
I dit qu’mes oûyes sont des falots :
C’est damage qu’il est si jalot !

2

I sét qu’j’ainme dè fer dè clignettes
Et d’rinde sots comme des lamponettes
Les jônnais qui toumet st-à m’deugt,
Afiss dè rire ine heure ou deux.
Portant, ji n’fais nin mâ po l’câse,
I sét bin qu’ji sos d’ine bonne pâsse,
Ca ji n’ainme qui lu dai, l’grand sot !
C’est damage qu’il est si jalot !