Page:H. Forir - Notul so lè bazè skol dè vî tin, 1862 (in BSLLW t.4 p.66-78).djvu/rif/11

From Wikisource
Jump to navigation Jump to search
This page does not need to be proofread.

— 76 —

(9) Cet abrégé commençait ainsi : « Saint-Monulphe allant un jour consacrer une église à Dinant, aperçut en chemin une croix toute brillante de lumière, qui tombait sur un petit village ; et ayant appris que ce village se nommait Liége, il prédit qu’il deviendrait une ville considérable. » Voyez aussi les œuvres de Bovy, tome 2, page 18.

(10) L’art de les déchiffrer se nomme aujourd’hui Paléographie.

(11) Oripeau, clinquant.

(12) Très-anciennement, on disait partèchon, et ce mot est encore en usage dans des localités excentriques.

(13) Le mot Oremus est une corruption du latin Erasmus (Erasme), en wallon, Råss et Råskin. On remarquait dans cette chapelle un tableau représentant le martyre de Sᵗ-Erasme, lequel consistait en un treuil tourné par ses bourreaux ; sur ce treuil s’enroulait les intestins de la victime, couchée par terre les mains liées au dos. Les pauvres mères y déposaient d’ordinaire des bandelettes de toile (bindes di botroûle) en guise d’offrande, pour invoquer l’intervention du saint en faveur de leurs enfants atteints de coliques ou d’autres maux analogues. Mes parents étaient gardiens des clés, et en rémunération de ce que j’y servais la messe tous les jours, ils étaient autorisés à s’emparer de ces ligatures, qui étaient ensuite livrées gratis aux habitants du lieu, pour le pansement d’une plaie, la pratique d’une saignée, etc. Aujourd’hui cette chapelle, avantageusement remplacée par la nouvelle église de Sᵗ-Lambert, a cessé d’être livrée au culte ; elle fait partie intégrante de la belle propriété de M. Masset, bourgmestre d’Herstal. Il paraît que le tableau dont je viens de faire mention a péri de vétusté.

(14) Petite miche de deux liards (3 centimes).

(15) Soldats des anciens princes de Liege. Voyez Bovy, tome 3, page 3.

(16) Tout ce détail est puéril, lecteur bénévole, je l’avoue. Cependant il n’a rien d’exagéré ; il pouvait encore, il y a peu de jours, vous être confirmé par une dame contemporaine qui figurait avec moi dans cette gothique et bizarre institution. Quoique plus âgée que moi de deux ans, elle avait encore bon pied, bon œil ; et, à l’occasion, elle se plaisait à m’entretenir de cette circonstance de notre vie. J’ai lieu de croire que naguère vous vous êtes régalé plus d’une fois chez elle de l’agaçante pomme de terre grillée, que vous arrosiez d’un vieux flacon de chambertin… (Au moment où j’écrivais ces lignes, un fatal avis bordé de noir m’annonce qu’elle venait de payer son tribut à la nature).

(17) Calligraphes renommés il y a quelque trente ans.

(18) Calcul en chiffres romains rassemblés d’une manière arbitraire ; un liard y était désigné par un O, deux liards ou un demi-patar par un trait —.