Page:Freud - La Psychopathologie de la vie quotidienne, 1922, trad. Jankélévitch.djvu/160

From Wikisource
Jump to navigation Jump to search
This page has not been proofread.


même de mettre la lettre dans l’enveloppe, je m’aperçois de mon erreur et m’empresse de la corriger 53. Alors que je revenais de la dernière visite que j’ai faite à ce ménage, une dame qui m’accompagnait m’a fait observer que le fils présentait une ressemblance frappante avec un ami de la maison et devait certainement être l’enfant de celui-ci. »

k) Une dame envoie à sa sœur quelques mots pour lui exprimer ses meilleurs vœux à l’occasion de son installation dans une nouvelle et belle demeure. Une amie, en visite chez elle, pendant qu’elle écrit cette lettre, lui fait observer qu’elle a mis sur J’enveloppe une fausse adresse, non pas celle du domicile que sa sœur venait de quitter, mais celle d’un appartement qu’elle avait habité il y a longtemps, alors qu’elle venait de se marier. (« Vous avez raison, convient la dame, mais comment ai-je pu commettre cette erreur? » L’amie : « Il est possible que, jalouse du grand et bel appartement que votre sœur occupe maintenant, alors que vous vous croyez vous-même logée étroitement, vous la replaciez dans son premier appartement, dans lequel elle n’était pas mieux logée que vous ne l’êtes actuellement. » « Certes, je suis jalouse de son appartement actuel», avoue l’autre franchement. Mais elle ajoute aussitôt * « Quel dommage qu’on soit si mesquin dans ces choses-là! »

l) M. E. Jones communique l’exemple suivant de lapsus calami, qu’il tient lui-même de M. A. A. Brill : un patient adresse à ce dernier une lettre dans laquelle il s’efforce d’expliquer sa nervosité par les soucis et les préoccupations que lui causent ses affaires, en raison d’une crise cotonnière. Dans cette lettre figurait la phrase suivante : « my trouble is all to that damned frigid wave; there is’nt even any seed » (tous mes troubles sont dus à cette mauvaise vague froide ... ).