Page:Antoine Bouhon - Les deux maisses d’armes, 1896.djvu/24

From Wikisource
Jump to navigation Jump to search
This page has been validated.

— 24 —

MATHI s’aprépant del tâve

Buvant on cöp a voss’santé.

COLAS

Qui bin nos fasse… Ayè Sint Houbâ c’est dè clapant.

MATHI

Ji n’beus mâië qui si la. Esco eunne Colas.

COLAS

Dè pareië pus vite deux qu’eunne.

CATHRÈNE tot rimplihant les verres, à Colas

Ji creus qu’vos les chal.

COLAS a pârt

Waye fant attintion vo chal les grands vint.


SCINNE X

NOÉ, JOSEPH, MATHI, COLAS ET CATHRÈNE

NOÉ a st’on neure ouie

(a l’intreie del l’poette) Pout-on intrer Mathi ?

MATHI

Awet… inteur Noé.

COLAS a pârt

Ji creus qui nos n’ârans nin d’l’orège li vint toûne.

NOÉ

Comme vos m’dihez çoula estez-v’s todis mâva ?

MATHI jeinné

Nenni Noé les mâlès vapeurs sont passèies.