Page:Antoine Bouhon - Les deux maisses d’armes, 1896.djvu/21

From Wikisource
Jump to navigation Jump to search
This page has been validated.

— 21 —


SCINNE VIII

YANN’ ET MATHI

YANN’ jienné

Moncheu Ma…

MATHI

Kimint avez-vs co l’toupét dè v’ni chal.

YANN’

Jel vins po… po… jel vins…

MATHI

Vass’ dire poqwèt, ou bin ji fait on côp d’mâlheur dit laid coërps.

YANN’

Et bin jel’vais tot tel dire, mi quel pinsév’si bin marié Cathrinne, tel a fouté mi a l’poëtte.

MATHI

Qu’as-ti avou çoula t’enn’a co trop pau.

YANN’ qui s’èpoëtte.

Çou quel la ? tel la rouvi tote çou qu’jel a fait, tel la rouvi totes les bonnes verres di conack et del sè di ponce et tot çoula po foutté mi a l’poëte. Mains ? tel la nin co fini avec mi. jel t’arais autemin tel ârais pus mon pratique a mi.

MATHI

Vass’ mi fouté-l’camp.

YANN’

Rinde moi mes bottes avec mes solés.

MATHI li jette ses bottes

Tint vo les la tes bottes et tes solés, et vassè cése !

YANN’ ramass’ ses bottes

Oui jel vas m’en allais et toute dè suite, mains jel…