Page:Alcide Pryor - Qui vout esse â Conseye, 1863 (in ASLLW t.1 p.167-181).djvu/6

From Wikisource
Jump to navigation Jump to search
This page has not been proofread.
— 172 —

Mais por mi, j'as-t-appris li mâ qu'on scrieu fait.
Pus in’ homme est d’adreut, pu on li tomm’ so l’ pai.


Air : De la Calomnie (du BARBIER DE SÉVILLE).

V'là voss’ no po l'prûmir’ feye;
C’est à pôn’ ci ça v'catéie.
Li leddimain
Vos veyez l'mâlignance
Qui v'rilou’k’, huffèl (bis), rèch’ si venin !
So l'moumint volà tot’ vos k'nohances
Qui v'kijâset d'in air pitieux !
Oyez-ve (quater), oyez-v' tot sor di boign' messèges !
Po flahî so vos reins on z'a-t-attrappé n'vège,
Et qwand v'passez-t ès l' row’, les gins v'mostrèt à deugt.
Li nûleie criv’ : qué lavass' ! qué dilouhe !
Di si lon qu'on v’ veut-st' arriver,
On brait : c’est lu! serrez vos ouhes!
Vos n’savez pus wiss vi sâver.
I fait nut’, neûr nut’ â cir :
I craqu’, i craqu’, li tonnîre !
Vos estez tot bablou ,
Tot sourdaut, tot pierdou.
C'est on disdu, c'est on carnage,
C'est l'infièr avou tot s'tapage !
Et des band’ d'arègîs sûrdihet d'tos costé,
Et jusqu'âx èfans mêm’, tot l'mond’ vint vi k'piter.
C'est fini : v'là noss’ pauv’ coirps,
Lu qu'jamâie n’a fait nou toirt,
D'sawiré, leyî po moirt,
Toirdou, stronlé, sipaté !
C'est fini : v'là noss’ pauv’ coirps,
Lu qu'jamâie n’a fait nou toirt,
D'sawiré, leyî po moirt,
Toirdou, stronlé, sipaté !


CRAHAY,

Air : Ah ! riguinguette! Ah ! riguinga ! Là ! quéll’ platèn’ ! là ! quéll' clapette !
Vos avez n'sogn' fameus'mint vette !

Categoreye:Walon