Page:Alcide Pryor - Qui vout esse â Conseye, 1863 (in ASLLW t.1 p.167-181).djvu/15

From Wikisource
Jump to navigation Jump to search
This page has not been proofread.
— 181 —



BAIWIR.
Air: An! ah! Cécilia!

On veuret si j'sos-t-on napai !
On veuret si j'sos-t-on napai !
Mais, apreum', volà qu'j'y pins’, dai !
Li Conseye, Crahay,
Sèreut ossi t'fait.
Ah! ah! ah! ah!
Ah! ah! ji tchok'rè la!

CRAHAY,


Air: du Mirliti.

Vos nos là so l'honn’ vôge :
On s'poit'ret tot les deux.
A c'theûr’, j'a l'cour à l'jôye ;
Nos irans so l'Avreû.
Nos ach'trans-t-in flûte à l'ogne ,
In pitit' flute à l'ognon ;
Et tot rintrant, s'on nos brogne,
A l'narenn’ des pus grognons,

(Ensemble.)

Nos jow'rans dè l'flûte à l'ogne,
jowrans dè l'flûte à l'ognon,
Nos jowrans dè l'flûte, dè l'ogne,
Dè gnon, flûte à l'ognon !


ALCIDE PRYOR.