Page:Alcide Pryor - Qui vout esse â Conseye, 1863 (in ASLLW t.1 p.167-181).djvu/14

From Wikisource
Jump to navigation Jump to search
This page has not been proofread.
— 180 —



BAIWIR.

Air : Quand la Mer rouge apparut.
C'est juss’ ! l'âffaire est à gin,
Et tot d'bon, j'm'ènonde.
Qui s'ahâye di tot les gins
Deut plaire à tot l'monde.
V'là tes homm’ des deux costés,
À dreute, à gauche acceptés.
A Consey jirè,
Awè, tliss pass'ret.
Ti liss' pass’, ti liss’ ret,
Pass'ret tote ètire,
Jusqu'â p'tit Rikîre !


CRAHAY.

Air : Valeureux Liégeois.

Electeurs liégeois,
Appontîz vos voix,
Pour porter not Baiwîr-e !
Sous le drapeau
De Margachau,
Faut qu'on l’faiss’ réussir-e !
Grand Baiwir, ji v'rik'nok, bin là,
Vi stock, â fait d'opinion politique !
C'n'est nin vos qu'fret des embarras ,
Avou des opinions d'botique !
Electeurs liégeois,
Appontiz vos voix,
Pour porter not' Baiwir-e !
Sous le drapeau
De Margachau ,
Faut qu'on l’faiss’ réussir-e!