Page:Alcide Pryor - Qui vout esse â Conseye, 1863 (in ASLLW t.1 p.167-181).djvu/12

From Wikisource
Jump to navigation Jump to search
This page has not been proofread.
— 178 —



CRAHAY.

Ahâ! C'n'est nin c'côp-là qu'on s’châffret dè mém' bois!


BAIWIR.

Air : La bonne aventure, ô gué !

Is d'hît : « Viv' li liberté ! »


CRAHAY.

’ Là..! c’est tot pareye !


BAIWIR.

« Nos aimans nos vey' cité... »


CRAHAY.

Là ! c'est tot pareye !


BAIWIR.

« Por vos n’s’allans fer baicôp,
Et portant vos pâyerez pau ! »
Est-ce èco pareye,
Babô ?


CRAHAY.

Awè, c'est pareye !


BAIWIR.

Air : Gaiment je m'accommode (le Bouffe et le Tailleur).

C'est drôle !