Page:Alcide Pryor - Qui vout esse â Conseye, 1863 (in ASLLW t.1 p.167-181).djvu/11

From Wikisource
Jump to navigation Jump to search
This page has not been proofread.
— 171 —



CRAHAY.



« On trouv’ trop peu d’sûtis, »


BAIWIR.


« Gn'a trop de gens’ malins. »



CRAHAY.




« Faut faire entrer nos homm’. »


BAIWIR.


« Qu'on les flanque à la porte! »



CRAHAY.



« Il nous faut... »


BAIWIR.


« Il faudra... »



CRAHAY.



« Réussir. »


BAIWIR.


« Qu'la liss’ sorte. »



CRAHAY.



« Voici done mon programme. »


BAIWIR.


« Voilà m'profession d'foi ! »
10.