Page:Alcide Pryor - Il s’enn’a fallou d’ pau, 1871 (in ASLLW t.7 p.216-227).djvu/8

From Wikisource
Jump to navigation Jump to search
This page has been proofread.
— 223 —

BAIWIR.

Gn’a l’ chûse : li chemin d’ fiér,
Li marchi coviért,
Ou des entrepôt…
Qui n’ monteront nin haut ;
On qwarti dè l’veye,
Ou l’ parc dè l’ Bovereie :
Bin, mi, jè l’ dis, là !
Il fât tot coula !

CRAHAY.

Sot, sot,
Vos div’nez sot !
Ah ! volà ’ne bonne !
Des âbe so les mohonne !
Sot, sot,
Vollà fin sot !
Es s’ pauve cabosse, tot va coû d’seûr, coû d’sos.

BAIWIR.

Nos fans deux k’pagneie,
Chaque so ’ne aute ideie ;
On souscrit por mi,
On souscrit por ti !
Ji t’gougne ès l’ gazette,
Ti m’y r’flanque ine lette :
Nos cachans nosse jeû ;
On n’y veut qu’ dè feu !

CRAHAY.

Pot, pot,
C’est on vix spot,
Pot d’ térre si casse
Quand pot d’ fiér batte carasse !
Pot, pot,
D’après l’ vix spot,
Pot d’ térre a sogne dè fer l’ vôie avou vos !