On pèrèlinège

From Wikisource
Jump to navigation Jump to search
Les crostillons  (1889)  by Joseph Kinable
On pèrèlinège
[ 57 ]
On pèlèrinège.

Deux crapaute, qu’avît-elle ? vingt ans ?
S’ plaindît d’ n’avu co nou galant.
Tourmettaie sins fâte par li diale,
Elles vont essônne dilez n’ macralle
Po dmander çou qu’elles divet fer,
A fiss dè poleur vite trover
On mariant. Li veie radoteuse
Dit qui l’Avierge murâculeuse
Di chivrimont est çou qu’ n’ia d’ mî,
Qu’elles divront fer l’ voyège à pîd
Et qui tot fant l’ pèlèrinège,
I fâ qu’elles aiesse li corège
D’avu des peu dvins leu solé.
On n’âreut polou mî pârler.
Li leddimain nos deux crapaute
(Eune si lomme Rosalie et l’aute
Mentine) allît à Chivrimont
Et s’ mettît à prïî tot l’ long
Del vôe. Mais à tot fant les sègne
Di creu, eune féve des laide hègne,
C’esteut Mentine. Dihiendant l’ thiér,
Elle ni s’ poléve tini di squér.
Qu’aveut-elle ? Houtez j’el vas dire
Et vos veurez si n’ia d’ quoi rire :
Tot haltant, arrivaie è Vâ,
Mentine dit qu’elle n’è pou pus d’ mâ,

[ 58 ]

Sins fer nolle façon elle si d’châsse.
Après s’ solé, elle boge si châsse :
Elle a les deux pîd tot d’sônn’tés.
Rosalie louquant les solé
Dit : — K’mint avez-ve fait po v’ kidure ?
Les peu ! mais falléve les fer cure
Comme j’a fait, ainsi on n’ sint rin.
— Po ç’ côp là ji n’ vis comprind nin.
Mi ji sins déjà qu’ ji m’ ragrawe
Mais vos, Rosalie, c’ess t’ine frawe
Qui v’ fez et l’Avierge el sâret !
— C’ n’est ni vos ni mi qu’ li diret.