Les p’tits mâlhureux

From Wikisource
Jump to navigation Jump to search
Joyeux rèspleus  (1899)  by Jean Bury
Les P’tits Mâlhureux
[ 22 ]
LES P’TITS MÂLHUREUX

Musique d’à Jean Bury

1

Vor chal co les freudès gealêyes,
Les plaives, les nivayes, les chirs timps,
Les pauvès méres sont st-abranlêyes
Tot tûsant st-à çou qu’les rattind.
Leus èfants vont l’s’y d’mander n’tâte
Et-z-ni poront elles les y d’ner.
Si l’charité s’mosteure ingrâte,
I fât qu’on pleure à s’difeinner.

RESPLEU

Ah ! qui l’dèstinèye
Est deure po les p’tits mâlhureux !
I fât qu’noste âme seuye tote mouwêye
Qwand n’vèyans qui, tot bleuti d’freud,
Is sont so l’pavêye !

2

Li s’toumak vûd, li vinte qui hoûle,
Les ouyes nâhi, les pîds tot d’hâs,
Les chiffes rintrêyes, ine air qui choûle,
Is vont, soffrihant tos les mâx !
Ès leu grignî, c’est l’neure misére ;
Ès leu cervai, c’est l’five déjà,
Ah ! k’bin sovint leu coûr si sérre
Qwand v’magnîz bon… et qu’is sont là !

[ 23 ]

3

Qwand èn’a-t-i qu’nolu n’ahâye,
Mâgré leu p’tit coérps tot moudri,
Et qui vont mori conte ine hâye,
Divant qu’on n’les âye sècouri !
On ’nn’a vèyou toumé so l’vôye,
Les oûyes divès l’cîr qui n’veut rin,
Tot d’hant n’pryîre po qui Diu vôye
Jetter n’louqueûre so leu parints.

4

C’est âhëye di s’plaire tot l’minme wisse
Avou bonne tâve et chauds cofteus
Qwand nos nos d’vèrtihans n’sawisse
Ni broktans mâye les pauvriteus.
C’est si bon d’savu fer l’âmônne
Et d’poleur âx pauves poërter s’cours !
Ca tot sèchant n’saquî foû ponne
On s’vûde ine gotte d’aweure è coûr.