Ine cande pierdowe

From Wikisource
Jump to navigation Jump to search
Les crostillons  (1889)  by Joseph Kinable
Ine cande pierdowe
[ 47 ]
Ine cande pierdowe.

N’pitite bâcelle di sept an
Inteure à mon n’grosse marchande,
Cischal el riknohe po n’cande
Et dit : — qui v’fât-i mi’ èfant ?
— Ji voreu st’avu deux d’maie
Po ciss sance là s’i v’plait bin.
— Vos les ârez m’binamaie.
On les y donne so l’moumint.
Li ptite dimeure à l’candiette,
On li d’mande çou qu’elle vout co,
S’el n’a nin s’compte et bin tot.
— Madame ji rattind m’rawette.
— Ji n’sé à quoi qu’vos songî
N’rawette pos avu cangî.
— Et bin v’n’ârez pus m’pratique,
Ji fais n’creu so voss botique.