Ine éclipse di leune

From Wikisource
Jump to navigation Jump to search
Les crostillons  (1889)  by Joseph Kinable
Ine éclipse di leune
[ 71 ]
Ine éclipse di leune.

Sur ine Messalenne
Poret qwand elle vont
Passer po n’bèguenne
A costé d’Toutou.
 
C’est bin l’pus mâle gatte
Qu’on poreut trover,
Todi prette à s’batte
Comme ine homme, savez.
 
Avou ses manire
Leie, c’n’est rin d’novai,
Freut rogi n’crompire
Et meîmme on navai.

C’ess t’ine chaie-quarelle,
On hurluburlu,
Elle ni knohe, diss-t-elle,
Ni saint ni Bon Diu.
 
Di tot l’woisinège
Elle kijâse les gint,
N’iat nou laid messège
Qu’elle n’inventreut nin.
 
On bai judi, c’esteut l’judi del fiesse,
Toutou qu’aveut battou s’pauve homme â d’vins,
Moussa fou z’ouve et fant aller ses bresse
D’ha l’prumi d’chal fâ qu’i passe par mes main.

[ 72 ]

Elle a bin l’tour po ranairci l’vinâve,
Quél jôë por leie elle va fer baicôp d’bru,
Elle jâse dè mette les grignî dvins les câve,
Elle n’âret mâie fait on pareie disdu.
Elle est foû d’leie, elle est rimpleie d’èhowe,
Elle dit co n’feie : qu’i vinsse li prumi vnou.
Comme elle minéve ciss belle arrège so l’rowe,
L’prumi qu’accourt c’est n’agent qu’l’a stoïou.
Déze qu’elle li veut, di sogne d’esse arrestaie,
Elle court ; lu dit : corez mais ji v’râret,
C’est co n’feie vos qui vins gâter l’potaie,
I n’ia nou risse, allez, ji v’s’arrestret.
D’vant l’mann’cihege, elle ni court pus mais rotte,
Comme po fer veie qu’i n’li fait nin paou,
D’on côp alôrss elle rilive tote ses cotte,
Si chmihe avou po bin li mostrer s’cou,
Elle bouhe dissus et dit, fant n’grande hahlâde,
Arrestez don cila, mocheu l’agent.
Les gint riet d’oï n’pareie aubâde
Leie bouhe todi, fait s’mâssî rataplan.
 
L’agent dit cislalle è n’ess t’eune
Josué arresta l’solo,
Elle vou qu’mi j’arrestaie li leune ;
Puis mostrant qu’i n’esteut nin sot,
En appougnant l’hagnante cânôe
I rabatte ses cotte d’on côp d’main,
Et qwand c’est qu’l’èmina st’èvôe
N’iaveut èclipse totâle vormint.