Cantiniére di gârd-civique

From Wikisource
Jump to navigation Jump to search
Joyeux rèspleus  (1899)  by Jean Bury
Cantiniére di gârd-civique
[ 7 ]
Cantinière di gârd-civique

Chansonnette po feume

Air : Derrière le régimint

1

C’est mi qu’est l’fèye dè gros J’han,
Plan rata plan, rata plan plan plan !
Qui n’est nin si bonne qui l’pan,
Plan rata plan, rata plan plan !
Ji so n’clapante cantiniére
Dè l’gârd-civique di nosse pays,
Avou m’boèsson frisse et clére
Li feu dè l’guérre est sins dingî !

Respleu

Houquîz-m’don,
V’savez m’nom,
Mi bidon
Est d’aplomb.
Mes hûfions
Sont si bons !
Les gârd civiques savet bin
Qui ji n’mi hontêye nin
Qwand is k’mandet (bis)
Li p’tit chiquet.
I fâreut m’vèyî rotter,
Mi tonnai so l’costé
Po marquer l’pas (bis)
J’sos todis là !

[ 8 ]

2

Qwand à l’porminâde ji va
Ta rata, ta tata ta ta !
Li gârd civique est mâva,
Ta ra tata, ta tata, ta ta !
A pus habêye ji m’présinte,
Et tot vêyant r’lure mi tonnai
I rouvèye si p’tit mâ d’vinte
Ca ji li dis po l’rinde ètai :

(â respleu.)

3

Mins d’vins zels ènn’a portant
Plan rata plan, rata plan plan plan !
Qui sont n’miyette trop spittant,
Plan rata plan, rata plan, plan plan !
A ci qui m’vont prinde li taye,
Ji li dit tot pettant so s’main :
R’gard’moi si j’n’ai pas une paye,
Va r’z’en, vas, tu r’viendras d’main !

Respleu.

Bogiz-ve don,
V’savez-m’ nom, etc.